Théâtre

Le marteau et la faucille

Si vous pouviez lécher mon cœur, Julien Gosselin, Don DeLillo

Inspirée par la crise financière de 2008, l’action se situe dans une prison pour délinquants en col blanc. C’est ce monde, celui des traders, où plus rien n’a de sens et où le grotesque fait loi qui est convoqué ici sur le plateau.
 Après Le père présenté la saison dernière et qui marqua les spectateurs, le metteur en scène trouve ici
 un terrain de jeu idéal pour y déployer son théâtre plastique, visuel, sonore et organique,
 porté par un comédien d’exception.

Partager sur , image/svg+xml ou