Olivier Hoffschir
Musique

Ray Lema, Laurent de Wilde

Deux pianistes. Leur credo : jouer le moins de notes possibles, et uniquement les bonnes. L’un a ouvert très tôt sa culture congolaise aux mille vents de la musique du monde. L’autre, de quinze ans son cadet, a multiplié les chemins de traverse, électro, slam, reggae… Des échos de balafon africain ou de Jean-Sébastien Bach, un blues aux fragrances sahéliennes, un ragtime endiablé, un tango universel, un reggae déhanché, voilà une musique qui tricote des rythmes et des mélodies aux couleurs imprévues.

Partager sur , image/svg+xml ou