Fresque animalière de haut rang

L’oiseau bleu, The battle of the war

Spectralex, Arnaud Aymard

Il est bleu, c’est pour ça qu’on l’appelle l’oiseau bleu.
 Plus fort et plus malin que n’importe quel méchant, il sait démanteler les projets les plus cruels visant à détruire l’Europe et la Bundesbank.
 Et puis un type qui a la prétention de faire rire
 dans un costume aussi navrant, avec le bec assez tordu pour nous faire avaler des couleuvres multicolores, ne peut pas se permettre d’être simplement drôle. Il est donc très, très drôle.

Partager sur , image/svg+xml ou